Comment devenir ostéopathe ?

Les médecins ostéopathes sont des médecins qui se concentrent sur le traitement holistique. En plus de traiter les maladies, ils mettent aussi l’accent sur la prévention.

 

Même si la formation requise est plus ou moins longue et le travail stressant (parfois), aider les gens à se sentir mieux procure une réelle satisfaction.

 

Alors, comment devenir un ostéopathe ?

Le baccalauréat

 

L'acceptation dans un programme de médecine ostéopathique nécessite généralement l'obtention d'un baccalauréat. Les programmes d'ostéopathie nécessitent des cours préalables spécifiques pour être acceptés, qui incluent notamment pas mal de sciences (biologie, physique et chimie).

Les personnes souhaitant devenir médecins ostéopathes peuvent effectuer leur formation dans un établissement public ou bien un établissement privé reconnu et accrédité par l’état.

 

La formation pour devenir ostéopathe

 

Les programmes de médecine ostéopathique durent cinq ans. Au cours des deux premières années, les étudiants acquièrent des compétences cliniques et suivent des cours de sciences.

 

Au cours des troisième et quatrième années, les étudiants explorent les différentes spécialités médicales en milieu clinique. L’ensemble de la formation est donné sous forme d’unités qui sont des cours magistraux et des travaux dirigés.

 

Les étudiants sont invités à suivre leurs cours attentivement et travailler sérieusement pour obtenir les meilleures notes possibles, leur permettant ainsi d'avoir un profil solide en terme de connaissances ou pour leurs futurs stages.

Le stage

 

Les diplômés des programmes de médecine ostéopathique poursuivent leur formation en effectuant un stage. Le stage permet aux diplômés d’acquérir des connaissances et des compétences en termes de pratique du métier d’ostéopathe, c’est ainsi un moyen efficace pour valider la formation théorique sur terrain et combler les lacunes éventuelles encore présentes.

 

La durée de stage peut varier selon plusieurs paramètres et préférences du stagiaire, mais de manière générale un stage long permet au jeune diplômé de faire face à plusieurs situations et d’expérimenter au mieux le quotidien d'un ostéopathe.

La carrière

 

Un ostéopathe qui prend soin de ses patients et aide à les guerrir de leurs différents maux peut avancer rapidement dans son métier obtenir de nombreux patients rapidement grâce au bouche à oreille.

 

Les ostéopathes peuvent progresser dans leur carrière en obtenant la certification du conseil. Les exigences de certification dans des spécialités spécifiques peuvent varier, mais les ostés doivent généralement être agréés et avoir suivi une formation solide ainsi qu' une longue expérience dans le domaine.

 

Après avoir satisfait aux critères d’éligibilité et passé un examen avec succès, la certification du jury sera attribuée. Les médecins ostéopathes sont tenus de respecter divers mandats de renouvellement de la certification, notamment en suivant des cours de formation médicale continue.

 

Une mutuelle pour l'ostéopathie ?

 

Certaines mutuelles couvrent les soins de l'ostéopathie. Le rôle d'une mutuelle comme la mutuelle santé ViaSanté est de payer tout ou une partie des frais médicaux qui ne sont pas pris en charge par une assurance maladie via le biais de la sécurité sociale ou un autre système d’assurance maladie.

 

La plupart du temps, c’est votre régime obligatoire (Sécurité sociale, RSI ….) qui déclare les frais que vous avez engendrés, directement à votre mutuelle. Cela vous évite d’avancer les frais de médicaments ou d’hospitalisation grâce à ses accords de tiers payant passés auprès de nombreux professionnels de la santé : pharmaciens, laboratoires d’analyses, radiologues, centres hospitaliers et paramédicaux…

 

À noter : Pour les frais importants, une demande de prise de charge de mutuelle est à demander. Vous devez par exemple envoyer les devis de soins dentaires ou optiques à Viasanté par courrier avant de soumettre toute demande de remboursement de frais. Une fois votre demande est reçue, la mutuelle enverra sa prise en charge aux établissements concernés.




Copyright - tous droits réservés - 2019